34

Septembre

Octobre


Novembre
2015

La force et la différence

  Force des convictions, des engagements des bénévoles à l’origine même du projet et différence de fonctionnement par rapport à beaucoup d'autres maisons d’édition : ni une entreprise, ni une institution, mais une association. L’alliage d’un souffle d’idées et d’une organisation à deux têtes, celle d’une « foi » en un projet et celle de sa mise en œuvre par un, puis plusieurs salariés. Assemblage délicat où la cohésion de l’association et la clarté dans la distribution des rôles sont garantes du bon fonctionnement de l’ensemble. Pour cela, chacun assume sa place, ouvertement, en toute limpidité.


  À Grandir d’un Monde à l’Autre, l’idéal de démocratie qui anime l’ensemble des administrateurs en est la pierre d’achoppement. Une démocratie qui se contraint à une vraie égalité des membres du groupe et s’astreint à des procédures de délibérations et de votes.

 

  Et puis, la différence nous concerne à double titre, de façon structurelle, en tant que maison d’édition associative, et aussi parce que cette notion de différence, nous la défendons, nous l’étudions, nous la soupesons, nous en observons les coutures visibles et invisibles et les effets dans la société, dans la relation aux autres. La différence comme diversité, comme enrichissement, comme espace de confrontation d’idées dans l’échange et la discussion. Pour que ceux qui ne sont pas « pareils », « semblables » à la majorité n’aient plus à revendiquer leur place. Une place. Pour qu’ils ne s’épuisent pas inutilement en combats, en peurs et en dépensant une quantité phénoménale d’énergie pour être acceptés, reconnus et aimés. Qu’ils ne se sentent pas obligés d’en faire plus : plus de sourires, plus de démarches, plus de contraintes, plus de trajets, plus de demandes, plus et toujours plus d’amabilité pour faire accepter leur personne d’abord mais aussi leur handicap mental, psychique, physique, et détourner l’attention de leurs interlocuteurs du fauteuil, de la béquille, de la prothèse, de la difficulté d’élocution, d’audition ou de vision, etc. Plus de stratégies, de tours et de détours, de camouflages et de maquillage d’une particularité physique, psychique…

  La force et la différence, indissociables, très justement rassemblées par Benoît Moreau, Bénito, sur la même toile, qu’on aimerait sacrément voir advenir en « la force de la différence ».

  Aussi, nous invitons tous ceux pour qui cette question est importante, voire essentielle, à nous rejoindre. Sans angélisme, et avec générosité.

 

Marie-Odile Houssais, administratrice de Grandir d'un Monde à l'Autre
 

Pour découvrir les oeuvres de Bénito : http://benitopeintures.over-blog.com
 

S'inscrire à la lettre d'infos

Pour la recevoir par courriel